• Graziella Corvini

Un petit chat raconte son retour sur Terre


C’était le 25 mai 2018 Je vaquais à mes occupations célestes, en l’occurrence une promenade dans le violet d’un arc-en-ciel, quand j’ai entendu l’appel. Des appels comme celui-ci, il y en a souvent. Mais chaque fois que je me suis présentée pour y répondre, on me disait : non, pas encore. C’est trop tôt pour toi ! Alors maintenant j’hésite… — Attention, attention ! Un volontaire est demandé pour la famille Bloomski ». Oui, j’hésite. Dois-je quitter mon arc-en-ciel ? Et si on me refoulait encore ? — Un volontaire est demandé… C’est plus fort que moi, il faut que j’essaie encore ! Ni une ni deux, ma pensée me conduit devant l’estrade ou je retrouve tous mes amis. — Tu es là toi aussi ? Crois-tu que cette fois on sera choisi ? me demande Cali-Cat. Les miaulements se tarissent un à un. Déva-Cat, notre guide, arrive sur l’estrade avec bienveillance. Son regard perçant survole l’assemblée et s’arrête sur… sur… que c’est long ! Sur qui va s’arrêter ce regard ? Moi ! Je ne rêve pas, ses yeux sont bien posés sur moi ! Des miaulements de déception s’élèvent tout autour, chacun s’en retourne vers ses activités célestes et je me retrouve seule avec Deva-Cat. — Maintenant, tu es prête ! me dit-elle. Tu auras la charge de la famille Bloomski ! Vous ne pouvez imaginer ma joie. Enfin, je vais pouvoir retourner auprès des humains. Cela faisait si longtemps que ce n’était plus arrivé ! Tout ce dont je me souviens de ce peuple, c’est qu’il est formé de très grands êtres qui se déplacent sur leurs pattes arrière et qui ne savent s’exprimer que par des mots sortant de leur bouche ! Pas de télépathie ! Sauf chez les plus petits d’entre eux. On m’explique : la famille Bloomski se compose d’un adulte et d’un enfant. On m’explique que, comme dans toute famille humaine, il faudra transmuter régulièrement les énergies de leur habitat en me couchant dans les endroits où elle se cumule. On m’explique que je devrai apaiser la sphère émotionnelle des humains en ronronnant. Ça, ronronner, je sais bien faire. Je suis une spécialiste, et j’adore ! — Dans combien de temps ? À peine ai-je formulé la question que me voici projetée dans un nouveau corps à quatre pattes. Je cherche immédiatement un miroir… pour voir de quoi j’ai l’air. Dieu-chat merci : Il y en a un. Je me regarde et me trouve très belle. Tigrée avec des yeux verts. Une voix meparle à l’intérieur. C’est la voix de Deva-Cat : — Tu es un chaton né il y a quelques semaines. Derrière toi, Nadège Bloomski joue avec ses poupées. Maman Blommski est à la cuisine… Lorsque j’entends, le mot cuisine, quelque chose dans mon estomac me dit qu’une gorgée de lait serait la bienvenue. Je me précipite et me retrouve devant deux pieds énormes. Éviter de me faire écraser. Je miaule. Maman Blomski me prend dans ses bras et me caresse. Que c’est agréable ! Je ronronne. Je sais que ce n’est pas le moment, mais je ronronne quand même. Les yeux de maman bloomski brillent. j’y perçois beaucoup d’amour. Un biberon se présente… du lait ! Du bon lait ! Je sens que ma nouvelle vie va être merveilleuse…

Graziella Corvini

28.5.20 Illustration: Vincent Pompetti.




Rejoindre mes abonnés

© 2023 par l'Amour du livre. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now